JSF : Les célébrations

Un Festival des Jeunes de la Sainte Famille ne peut se concevoir sans célébrations.

Le jeudi soir Mgr Camiade, évêque de Cahors, a célébré la messe d’ouverture devant les jeunes et leurs accompagnateurs.

Le vendredi et le samedi matin un temps de prières célébré par un jeune prêtre de Figeac puis par Daniel Boby, curé de la paroisse de Sainte Emilie du Villefranchois, a permis de bien démarrer la journée.

Enfin dimanche matin la messe de clôture, ouverte à tous, a été concélébrée par Mgr Fonlupt, évêque de Rodez, Mgr Thys, évêque venu du Vietnam et plusieurs prêtres.

Sur la scène on pouvait voir tous les panneaux  réalisés par les jeunes durant ces trois jours, panneaux  reflets d’une belle réflexion.

« Émilie un chemin pour demain »

JSF : La scène, les spectacles

La scène dressée par les équipes municipales de Villefranche, sous la halle de la 2Madeleine, a été témoin de nombreux temps forts après l’ouverture du Festival par Sœur Dominique, supérieure générale de la congrégation de la Sainte famille et Mr. Roques, maire de Villefranche. Après la célébration du jeudi soir les délégations étrangères ont reproduit le spectacle donné la veille à Sainte Claire. 2a

 

Le vendredi soir les jeunes de Moissac nous ont superbement  joué une comédie musicale humoristique et un rien satirique sur la découverte de l’école d’aujourd’hui par Sainte Emilie !

Le samedi la présentation des talents de nombreux jeunes en groupe ou en solo a précédé un concert du groupe Hopen pour la clôture des activités festives.

En parallèle aux activités sur le foirail, au théâtre de Villefranche, Olivier Savignac proposait un spectacle à la fois dépouillé, profond et émouvant sur la vie de Sainte Emilie, spectacle bien servi par une comédienne et trois danseuses remarquables.

JSF : Les jeunes Sainte Famille

Les jeunes

Le jeudi 5 mai, après une installation un peu spartiate

ils étaient prêts pour accueillir les retardataires et les délégations étrangères, présenter leurs écoles et découvrir le groupe Hopen.

 

Dès vendredi témoignages,

ateliers, jeux

et aussi repas (il fallait tenir le coup) 12se sont enchaînés dans la bonne humeur générale. Les talents ont pu largement s’exprimer y compris lors de la flash mob !